Accueil
transferts d'argent vers l'Afrique

Transferts d’argent vers l’Afrique : petit état des lieux en 4 points clés

Services financiers

18 Mai 2023

.

5 minutes minutes de lecture

Déjouant les prévisions de nombreux analystes, les montants des remises migratoires vers l’Afrique connaissent une croissance prononcée ces dernières années. En 2022, malgré un ralentissement de la reprise économique dans le contexte post-COVID, ce sont plus de 53 milliards de dollars qui ont été envoyés rien qu’à destination de l’Afrique subsaharienne

Des chiffres qui illustrent assez bien les différentes évolutions qu’a connues le secteur depuis quelques années. Car, bien qu’un certain nombre d’améliorations sont encore souhaitables, force est de constater qu’envoyer de l’argent vers l’Afrique, depuis la France ou n’importe quel autre pays européen, est aujourd’hui plus facile et globalement moins cher que par le passé.

Afin de comprendre cela plus clairement, nous te proposons aujourd’hui un panorama du secteur des transferts d’argent vers l’Afrique, à travers 4 questions clés :

Transferts d’argent vers l'Afrique : quelles sont les solutions actuelles ?

La multiplication des solutions de transferts d’argent vers l’Afrique est clairement l’une des avancées majeures de ces dernières années. En effet, à côté du traditionnel virement bancaire international et des services de transfert d’argent historiques, le secteur a connu l’arrivée de nombreuses nouvelles solutions en ligne.

Ainsi, pour faire un transfert d'argent international, trois principales options existent aujourd’hui.

Le virement bancaire international

Pour les résidents européens, faire un virement bancaire international est sans doute le premier réflexe quand il s’agit d’envoyer de l’argent à l’étranger. Il suffit, pour cela, de se rendre dans son agence bancaire et de fournir les informations bancaires du bénéficiaire.

L’opération peut également s’effectuer directement en ligne, via les services de banque en ligne ou via l’application mobile de la banque.

Cependant si cette solution est à la fois simple, rapide (1 ou 2 jours ouvrés au maximum) et gratuite pour les envois au sein de la zone SEPA, pour les transferts d’argent vers l’Afrique par virements, c’est une toute autre histoire. 

Du traitement de l’opération jusqu’à la mise à disposition des fonds, il faut en effet compter plusieurs jours, voire plusieurs semaines en fonction des banques émettrices et réceptrices.

De plus, loin d’être gratuits, ces virements bancaires hors zone SEPA (ou virement SWIFT) se révèlent très coûteux. En effet, en plus des taux de change majorés, ils impliquent également des frais de transferts très élevés. Ce qui fait vite grimper la facture !

Les sociétés de transfert d’argent

Installées aujourd’hui dans le monde entier, les sociétés de transfert d’argent à l’international (i.e. Western Union, Moneygram) sont, depuis leur entrée sur les marchés africains, la solution privilégiée par de nombreux membres de la diaspora pour envoyer de l’argent vers leur pays d’origine.

Ces entreprises possèdent des points de vente physiques dans lesquels il est possible d’envoyer et recevoir de l’argent vers/depuis le monde entier.

Taillés sur mesure pour répondre à l’essentiel des problématiques liées au transfert d’argent vers l’Afrique, leurs services sont à la fois plus rapides et moins chers que les virements bancaires internationaux, mais restent relativement coûteux.

L’argent envoyé peut être retiré rapidement en espèces par le bénéficiaire, dans l’une des agences installées dans son pays. 

Aujourd’hui, ces services sont également disponibles directement en ligne. Après avoir créé un compte sur la plateforme, l’expéditeur peut donc directement faire des transferts d'argent vers l'Afrique depuis le site web ou l’application mobile. Selon les préférences et en fonction du pays de résidence, les fonds peuvent alors être reçus :

  • Par virement bancaire ;
  • En espèces (devise locale) dans l’un des points de vente du service ;
  • Sur le portefeuille mobile du bénéficiaire.

Les applications financières de transfert d’argent en ligne

Apparues au cours de ces dernières années, les applications financières de transfert d’argent en ligne comme Moneco se positionnent comme de véritables « game changers ». Accessibles depuis n’importe quel pays, elles simplifient au possible les transferts d'argent vers l’Afrique.

Accessibles sur mobiles, ces applis de transferts d'argent vers l'Afrique permettent en effet, en quelques clics, de créer un compte, de l’alimenter et d’envoyer de l’argent à ses proches à des coûts beaucoup plus attractifs que les banques traditionnelles, mais aussi que les services de transfert d’argent historiques.

Comment ? Grâce notamment à des offres 100% numériques qui leur permettent de réduire les coûts de fonctionnement, et par ricochet, les frais de transfert et les frais de change. Mais aussi, grâce à divers partenariats leur permettant d’obtenir des taux de change préférentiels.

Pour les étudiants et travailleurs membres de la diaspora africaine, ces applis sont donc très avantageuses, d’autant plus qu’elles proposent également, pour certaines d’entre elles, d’intéressantes fonctionnalités additionnelles.

C’est le cas par exemple de Moneco, qui souhaite proposer en plus à ses utilisateurs :

  • Un compte de paiement avec un IBAN français ;
  • Une carte de paiement et de retrait VISA Débit internationale ;
  • De faire des transferts d'argent vers l'Afrique sans frais ;
  • Une solution de paiement direct de factures en Afrique (eau, électricité, abonnement TV, etc.)

Pour ce qui est des bénéficiaires des transferts d’argent en ligne effectués depuis ces applications financières, ils peuvent recevoir instantanément les fonds :

  • En espèces dans les agences de partenaires locaux ;
  • Directement sur leur portefeuille mobile.

Combien ça coûte ?

Globalement, envoyer de l’argent vers l’Afrique reste relativement coûteux. Selon le dernier rapport de la Banque Mondiale publié au dernier trimestre 2022, les frais liés aux transferts d’argent vers l’Afrique sub-saharienne s’établissent en moyenne à 7,8% pour un montant de 200 $. 

Bien que ce taux ait connu une baisse significative sur 1 an (8,7% fin 2021), il reste beaucoup trop élevé par rapport aux objectifs de moins de 5% fixés par la Banque Mondiale, avec des pics allant jusqu’à 25,2% sur certaines transactions.

Quant aux taux les moins élevés (3 à 5%), ils sont pratiqués par les nouvelles applications de transfert d’argent en ligne. Totalement au bas de cette échelle, notre application financière souhaite pratiquer les taux les plus bas du marché à seulement 3% du montant transféré.

Y a-t-il des plafonds pour les transferts d’argent vers l’Afrique ?

Dans le respect des réglementations en vigueur dans les différents pays, et conformément à leur stratégie globale, les solutions de transferts d’argent vers l’Afrique imposent des limites quant aux montants maximum qu’il est possible d’envoyer par transaction.

Lesdits plafonds varient globalement entre 5 000 et 10 000 € par transaction en fonction du service concerné. Des limites quotidiennes, hebdomadaires ou mensuelles sont également imposées par certains services.

Afin d’éviter toute mauvaise surprise, il est donc recommandé de se renseigner sur cet aspect avant d’effectuer une transaction. 

Quelles sont les perspectives ?

Avec Moneco, nous souhaitons dès aujourd’hui rendre les transferts d’argent vers l’Afrique plus simples et moins chers que jamais. Avec des frais de change inexistants et des frais de transferts de seulement 3%, nous proposerons en effet le service le moins cher du marché pour la diaspora africaine.

A long terme, l’opérationnalisation de notre service d’ouverture d’un compte bancaire unique utilisable indifféremment en Europe et en Afrique permettra de contribuer à réduire considérablement les coûts des transferts d’argent vers l'Afrique.

Avez-vous trouvé cet article utile?

Moneco

@Moneco

18 Mai 2023 . 5 minutes min read

Suis-nous :

Abonnez-vous pour en savoir plus sur ce que nous construisons et nos pensées