Accueil
Migration

Migration, un enjeu majeur pour le développement dans le monde

Installation en France

25 Juillet 2023

.

5 minutes minutes de lecture

Selon le Rapport sur le développement dans le monde 2023 de la Banque mondiale, environ 184 millions de personnes, soit 2,3% de la population mondiale, vivent aujourd’hui hors de leur pays de nationalité. Et tous les Etats du monde sont concernés, quel que soit leur niveau de revenus !

En effet, dans un monde de plus en plus interconnecté et interdépendant, ces flux migratoires ont un impact majeur sur le développement global et soulèvent plusieurs défis majeurs, autant pour les migrants et leur pays d’origine, que pour les pays qui les accueillent.

Dans cette rubrique de notre blog, nous partageons avec toi, les infos utiles pour bien comprendre les complexités du phénomène de migration et les enjeux qui y sont liés. Tu retrouveras également, à travers nos différents guides et dossiers, tout ce qu’il faut pour réussir ton processus d’immigration et contribuer activement au développement global.

Bien comprendre la migration dans le contexte actuel

Loin d’être un phénomène nouveau, la migration a toujours fait partie de l’histoire de l’humanité. Cependant, favorisée par le contexte de mondialisation dans lequel nous évoluons, elle a pris une dimension sans précédent au cours de ces dernières années, avec quelques tendances majeures.

En premier lieu, les récents rapports sur le sujet ont démontré une augmentation de la migration entre les pays du Sud. Bien que la traditionnelle migration des pays du Sud vers ceux du Nord (de l’Afrique vers l’Europe ou de l’Amérique latine vers l’Amérique du Nord notamment) reste la norme, de plus en plus de migrants se déplacent entre les pays du Sud.

Une autre tendance importante est l'augmentation de la migration forcée. En raison de divers facteurs, de plus en plus de personnes sont aujourd’hui contraintes de quitter leur lieu initial de résidence. Début 2023, le nombre de réfugiés à travers le monde est ainsi estimé à 37 millions de personnes, sans compter les déplacés internes.

Enfin, une étude des mouvements migratoires de ces dernières années révèle également une forte croissance du nombre de femmes qui migrent seules ou en tant que cheffes de familles.  Cette « féminisation » de la migration soulève d’importantes questions en matière de protection des droits des migrants, d’égalité des sexes et de développement.

Afin de bien comprendre le phénomène dans sa forme actuelle, il est important de comprendre les facteurs qui influencent les migrations.

Quels sont les facteurs qui favorisent la migration ?

La migration est un phénomène complexe qui est influencé par de nombreux facteurs. Elle est étroitement liée à d'autres éléments, tels que le développement économique, les changements démographiques, le changement climatique, ou encore la violence et les conflits.

Les changements démographiques

Les changements démographiques sont un facteur clé qui influence la migration. Par exemple, le vieillissement de la population dans les pays développés crée une demande de travailleurs migrants pour remplir les emplois vacants et soutenir les systèmes de sécurité sociale. 

D'autre part, la croissance démographique rapide et le chômage des jeunes dans de nombreux pays en développement poussent de nombreux jeunes à migrer en quête de meilleures opportunités.

Cela explique par exemple le nombre sans cesse croissant de travailleurs africains qui partent chaque année travailler en France.

Les disparités économiques

Les disparités économiques sont un autre facteur majeur qui encourage la migration. La recherche de meilleures opportunités économiques est l'une des principales raisons pour lesquelles les gens migrent. 

Malheureusement, la mondialisation a exacerbé les inégalités économiques entre les pays, ainsi qu’en leur propre sein. Cela conduit naturellement à une augmentation de la migration économique.

Le changement climatique

Le changement climatique fait partie des nouvelles causes majeures des migrations forcées. Les événements climatiques extrêmes, la montée du niveau de la mer, la désertification et d'autres impacts du changement climatique forcent de plus en plus de personnes à quitter leur lieu de vie initial.

Aujourd’hui, on estime d’ailleurs qu’environ 40% de la population mondiale, soit 3,5 milliards de personnes, vivent dans des endroits très exposés aux effets du changement climatique.

Les conflits et la violence

Les conflits et la violence sont des facteurs traditionnels qui poussent les gens à migrer. Les guerres, les persécutions, les violations des droits de l'homme et d'autres formes de violence peuvent forcer les gens à fuir de chez eux. Malheureusement, ces facteurs restent, aujourd’hui encore, des motifs majeurs de la migration forcée.

Quel est l'impact de la migration sur les pays d'accueil et d'origine des migrants ?

Les migrations ont des impacts différents sur les pays d'origine et les pays d'accueil. Elles présentent à la fois des opportunités et des défis pour les différents Etats concernés.

Pour les pays d’accueil, les flux migratoires peuvent permettre de bénéficier des compétences et du travail des migrants. Ils peuvent également contribuer à stimuler la croissance économique et démographique, favoriser l'innovation et enrichir la diversité culturelle dans ces Etats.

Cependant, dans le même temps, la migration peut créer des tensions sociales et politiques dans les pays d’accueil. Nombreux sont en effet les Etats qui font face à d’importants défis en termes d'intégration, de cohésion sociale et de concurrence pour les ressources et les emplois.

Pour les pays d’origine, les envois de fonds des migrants restent le principal impact positif de la migration. Par exemple, la contribution des transferts d’argent en provenance de la diaspora africaine à la réduction de la pauvreté et au développement des pays du continent est énorme.

Toutefois, cela ne saurait occulter les impacts négatifs, comme la séparation des familles et la fuite des cerveaux auxquels font face les pays dont sont originaires les migrants. Que ce soit pour étudier ou pour travailler, nombreux sont en effet ceux qui ne reviennent plus vivre dans leur pays d’origine.

Migration et développement dans le monde : quel rôle et quels défis ?

La migration a un rôle important à jouer dans le développement des Etats, mais elle représente également un défi majeur pour tous.

Le rôle de la migration sur le développement mondial

Si elle est bien gérée, la migration peut être un excellent moteur de développement. Elle peut en effet contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) en stimulant la croissance économique, en favorisant l'innovation, en réduisant la pauvreté et en promouvant l'égalité des sexes.

D'autre part, elle peut également aider à répondre à certains des défis mondiaux les plus urgents, tels que :

  • Le vieillissement de la population ;
  • Le chômage des jeunes ;
  • Les bouleversements climatiques ;
  • Les conflits. 

Par exemple, la migration peut aider à combler les lacunes sur le marché du travail, à atténuer les impacts du changement climatique et à promouvoir la paix et la stabilité.

Les défis liés à la migration pour un développement mondial harmonieux

La gestion des flux migratoires, la protection des droits des migrants et leur intégration dans les pays d'accueil sont quelques-uns des principaux défis qu'impose aujourd’hui le phénomène de migration.

Par ailleurs, la migration est souvent associée à des inégalités et à des injustices. En effet, les migrants sont encore souvent victimes de discrimination, d'exploitation et de violations des droits de l'homme. Combattre ces fléaux est indispensable pour un développement harmonieux.

Stratégies pour relever les défis de la migration dans le développement mondial

Face à ces défis, il est nécessaire d'adopter des stratégies efficaces pour gérer la migration afin de maximiser ses avantages pour le développement et réduire au maximum ses inconvénients. Ces stratégies doivent être basées sur une compréhension approfondie des dynamiques de la migration et permettre de maximiser les bénéfices pour les différentes parties : les migrants, leur pays d’origine et leur pays d’accueil.

Voici quelques approches dans ce cadre.

Distinguer clairement les différents types de migrants

Il existe différents types de migration, et donc de migrants. En fonction du motif et de la forme qu’elle prend, on peut notamment distinguer :

  • Les migrations internes des migrations internationales ;
  • La migration volontaire de la migration forcée ;
  • La migration légale et la migration irrégulière, etc.

Ici, il est par exemple important de distinguer les migrants économiques des réfugiés. Les premiers migrent pour des raisons économiques tandis que les seconds sont forcés de fuir leur pays en raison de conflits ou de persécutions. 

Prenons l'exemple des travailleurs et étudiants africains souhaitant vivre en France. Ces migrants économiques sont généralement à la recherche de meilleures opportunités et apportent des compétences et des attributs précieux à leur pays d'accueil. Ils contribuent de manière significative au développement de leur pays d'origine et de destination, ainsi qu'à leur propre bien-être. Leurs motivations et leurs besoins sont bien distincts de ceux des réfugiés.

Assurer l’adéquation entre les besoins des pays et les qualifications des migrants économiques

Afin de maximiser les avantages de la migration économique, il est indispensable de mettre en place des approches visant à assurer une adéquation entre les besoins et les attentes des pays d'accueil d’une part, et les qualifications des immigrants potentiels d'autre part.

Pour cela, on peut recommander :

  • La mise en place de programmes de formation ciblés ;
  • L'adoption de politiques d'immigration flexibles ;
  • La simplification de la reconnaissance des qualifications acquises à l’étranger.

Maximiser les bénéfices pour tous

Pour les migrants économiques dont les compétences et attributs correspondent fortement aux besoins de leur pays de destination, les responsables politiques devraient chercher à réduire les coûts et les formalités liées à la migration. Cela pourrait avoir comme effet d’encourager la migration légale et sûre.

Plusieurs pays, dont la France, font déjà des efforts dans ce sens à travers divers programmes d’aides et de bourses destinés aux étudiants africains souhaitant poursuivre leurs études en France. Mais de nombreuses actions complémentaires peuvent encore être engagées, quitte à partager les coûts entre les Etats.

Moneco, au service des migrants et du développement

Chez Moneco, nous sommes conscients des problématiques liées à l’importance d’une bonne gestion de la migration pour le développement économique. C’est d’ailleurs pour cela que nous proposons aujourd’hui bien plus qu’une simple application financière.

Développée par et pour la diaspora africaine, Moneco propose en effet, à travers son outil 100% gratuit Destination France, un accompagnement complet pour faciliter le parcours de migration des étudiants et travailleurs qualifiés qui souhaitent s’installer en France. 

Aussi, à travers les différents guides et articles de la rubrique Installation en France de notre blog, tu pourras accéder à toutes les infos pratiques pour réussir ton immigration, ton installation et ton intégration en France. Demande de visa, organisation du voyage, recherche de logement, premières démarches à faire, accès aux services financiers, sécurité sociale, astuces du quotidien...On te dit tout ce qu’il faut savoir, comment t’y prendre, mais aussi les erreurs à éviter. Tu pourras ainsi étudier ou travailler en France dans les meilleures conditions possibles et contribuer activement au développement de ton pays d’accueil et de ton pays d’origine.

Avez-vous trouvé cet article utile?

Moneco

@Moneco

25 Juillet 2023 . 5 minutes min read

Suis-nous :

Abonnez-vous pour en savoir plus sur ce que nous construisons et nos pensées